Vos 400 magasins de proximité en 1 clic !

Décembre : un mois tout en douceurs gourmandes

15 décembre 2016

La bûche de noël : entre tradition et modernité

Le Saviez-vous ?
A l’origine, la bûche de noël était une véritable bûche que l’on brûlait dans l’âtre, à noël, accompagnée de prières, cérémonies et rituels. Les cendres étaient supposées protéger le foyer du diable et de la foudre. Et ce, depuis le 12ème siècle. Mais à la fin du 19ème siècle, les cheminées étant massivement remplacées par des poêles à bois, on fit perdurer la tradition en amenant à table une petite bûche de bois surmontée de quelques bougies… petite bûche qui se transforma finalement en un gâteau roulé glacé de crème au chocolat ou au café (deux mets luxueux au début du siècle) et décoré de feuilles de houx et de roses de sucre.

En plus d’un siècle cette fameuse petite bûche a bien évolué. Aujourd’hui le biscuit roulé garni de crème au beurre laisse sa place à des bûches glacées ou à des montages pâtissiers superposant des couches de fruits, de diverses crèmes et autres gourmandises : bûches avec inserts, bûches pâtissières aux fruits, etc. Bref : la bûche de noël ne cesse de se réinventer, pour le plus grands plaisir de tous.


Les marrons glacés : un symbole de luxe et de raffinement

Contrairement à la buche de noël, les marrons glacés n’héritent pas d’une tradition populaire. Au contraire. En effet, consommées en purée ou en farine, les châtaignes étaient à l’origine synonymes de pauvreté. En revanche, confites au sucre, elles devenaient des marrons, confiseries de choix sur les grandes tables des nobles et des bourgeois.

De fait, la fabrication des marrons glacés exige un travail long et minutieux ainsi qu’une grande quantité de matière première coûteuse.

C’est ainsi que les marrons glacés ont conquis les coeurs et les tables de tous : ce sont de petites gourmandises d’exception que l’on ne dégustait que pour les grandes occasions, noël étant la plus grande de toutes.


Les papillotes : un mythe, et une tradition régionale

Un mythe car on raconte que la papillote, ce bonbon de chocolat entouré de deux couches de papier, aurait été inventé par monsieur Papillot, maître pâtissier à Lyon. L’un de ses commis, amoureux de sa fille, aurait eu pour habitude de faire passer des mots doux à sa promise en les glissant entre l’emballage et les bonbons de chocolat dont la douce raffolait, procédé alors repris par le maître lorsqu’il aurait surpris le stratagème.

Quoi qu’il en soit il est amusant de noter que cette tradition des fêtes de fin d’année est une tradition exclusivement française… et surtout implantée dans le sud-est.


Le calendrier de l’avent se réinvente

Enfin, le mois de décembre ne serait rien sans un calendrier de l’avent, devenu pour petits et grands un symbole qui n’a plus rien de religieux puisqu’il représente surtout une gourmandise permettant de patienter avant d’ouvrir les cadeaux.

Mais aujourd’hui, il se réinvente pour les adultes : une bière par jour, un sous-vêtement par jour, etc. les industriels et artisans rivalisent d’ingéniosité pour rappeler aux adultes le plaisir qu’ils éprouvaient enfants à ouvrir chaque jour une nouvelle petite fenêtre.

Maintenant que vous avez l’eau à la bouche, foncez dans votre Casinoshop préféré sans aucune retenue.
Votre panier
0 €
Votre panier
0 €
Votre carte Casino
Identifiez-vous
Déjà client

Mot de passe oublié ?
Connectez-vous
Nouveau client
En créant un compte sur notre boutique, vous pourrez passer vos commandes plus rapidement, enregistrer plusieurs adresses de livraison, consulter et suivre vos commandes, et plein d'autres choses encore.
Inscrivez-vous
ici Contenu
ici bas
Info