Vos 400 magasins de proximité en 1 clic !

Vendanges 2016

analyse et chiffres clés

15 septembre 2016

Les vendanges 2016 ont déjà débuté dans certaines régions de France. L’occasion pour nous de dresser le bilan d’une année contrastée sur le plan météorologique, ce qui ne sera pas sans incidence sur la quantité et la qualité des vendanges 2016. Tour d’horizon.


Vendanges 2016 : chiffres clés

Parce que les chiffres donnent une belle idée de l’importance qu’a encore le vin dans notre pays, voici un petit florilège :
• Cette année, on attend une production nationale de 42,9 millions d’hectolitres, ce qui nous fait définitivement passer en deuxième position des pays européens producteurs de vins (derrière l’Italie) ;
• La Champagne-Ardenne est la région qui embauche le plus de vendangeurs (puisque la récolte mécanique est interdite sur l’appellation Champagne) avec 120 000 saisonniers !
• Les régions Rhône -Alpes et Bourgogne se partagent la deuxième place du palmarès avec 50 000 vendangeurs chacune !
• Au total, en France, pas moins de 300 000 contrats de vendanges sont signés chaque année !
Vendanges 2016 : prévisions, région par région


Vallée du Rhône :

Des vendanges qui ont déjà débuté pour la partie la plus méridionale de l’appellation tandis que les parties les plus septentrionales ne débuteront que fin septembre. Les conditions climatiques de l’été ont permis une belle maturation des grappes… qui auront cependant manqué d’eau dans le sud de l’appellation. Il résulte de ce concours de circonstances que 2016 sera un millésime de belle qualité… mais en petites quantités pour les vins du sud de la vallée du Rhône !

Champagne :
Mildiou et gel auront eu raison d’un millésime 2016 qui annonce à minima des récoltes médiocres. Heureusement, les fortes chaleurs et le soleil de fin d’été ont permis aux vignes de reprendre du poil de la bête : la qualité devrait être là cette année, sans pour autant être exceptionnelle

Bordeaux :
Dans le Bordelais en revanche, les conditions climatiques ont été optimales, avec de fortes chaleurs contenant les risques de maladies, et des nuits d’été ayant été suffisamment fraîches pour préserver la vigne. En bref, 2016 devrait être une année exceptionnelle pour les vins de Bordeaux et les viticulteurs prévoient de belles vendanges.

Alsace :
En Alsace aussi, les vendanges 2016 s’annoncent sous le signe de l’optimisme. En effet, après plusieurs années de disette avec des récoltes déficitaires, 2016 devrait voir un retour à la normale avec 1 180 000 hectolitres prévus. Ainsi, 2016 reste une belle année de prévue pour une région alsacienne dont le prix devrait, de ce fait, être contenu.

Jura :
Dans le Jura, il y aura du volume pour les vendanges 2016 ! En effet, malgré de nombreuses maladies, les professionnels attendent une récolte supérieure à 70 000 hectolitres.

Languedoc Roussillon :
L’hécatombe… Grêle en début d’année, suivie de maladies puis de sécheresse, les viticulteurs du Languedoc Roussillon n’auront pas été épargnés cette année. Résultat : une baisse de 9% minimum est prévue sur les vendanges 2016, et jusqu’à 30% à 40% sur certains rosés. Quant à la qualité, il reste sur ce point une forte incertitude. En résumé, votre rosé de l’été prochain coûtera cher et risque de ne pas être fameux…

Bourgogne :
Du côté de la Bourgogne aussi la météo a fait des ravages, avec notamment, le 27 avril, une gelée violente et généralisée, qui a fait perdre à certains viticulteurs jusqu’à 80% de leurs récoltes ! En mai et en juin, c’est le mildiou qui s’en est mêlé, soumettant les viticulteurs à rude épreuve. Heureusement, l’été ayant été sec, le reste de la récolte a été sauvé. Les vendanges 2016 annoncent donc peu de vins de Bourgogne (1,5 million d’hectolitres sur l’ensemble de la région), restant tout de même de bonne qualité.


Techniques : vendanges manuelles ou mécaniques, quelles différences ?

En France, on est attaché aux traditions en ce qui concerne la dive boisson. Il n’est pas rare, ainsi, de voir de nombreux viticulteurs se vanter que leurs récoltes soient effectuées à la main.

De ce fait, les vendanges manuelles permettent de respecter les pieds de vigne, les grappes et les grains. Elles offrent en outre la possibilité de sélectionner les grappes en fonction de leur qualité et de leur maturité. A contrario, les vendanges mécaniques abîment de façon systématique les raisins. Voilà pourquoi les vendanges manuelles sont l’option choisie par tous les vins de qualité supérieure, en particulier les blancs.

Et pourtant, en France, 60% des vins sont vendangés… à la machine ! Mondialement, ce chiffre atteint 90% ! En réalité, il faut savoir que de nombreux cépages ont une peau assez dure et sont donc moins blessés par les vendanges mécaniques.

Par exemple, autant il est impossible de récolter du pinot noir (le fameux cépage bourguignon) à la machine, autant un cabernet sauvignon le supportera très bien. La baisse de qualité sera donc contenue sur des cépages plus robustes. Il est par conséquent fréquent que des viticulteurs préfèrent investir dans la qualité de leur assemblage, pour compenser la légère baisse de qualité liée à la vendange mécanique…

Note : pour des vins particuliers comme les Sauternes, Jurançon, Montbazillac et autres Vendanges Tardives et Grains Nobles, la vendange manuelle est obligatoire pour sélectionner les grains passerillés, c’est-à-dire atteints par la fameuse « pourriture noble » (botrytis cinerea).
Votre panier
0 €
Votre panier
0 €
Votre carte Casino
Identifiez-vous
Déjà client

Mot de passe oublié ?
Connectez-vous
Nouveau client
En créant un compte sur notre boutique, vous pourrez passer vos commandes plus rapidement, enregistrer plusieurs adresses de livraison, consulter et suivre vos commandes, et plein d'autres choses encore.
Inscrivez-vous
ici Contenu
ici bas
Info